Coronavirus : comment expliquer le ralentissement de la baisse des cas ?

Faut-il s’inquiéter du plateau de nouveaux cas quotidiens de coronavirus, observé en France depuis plusieurs jours ? Dimanche 20 décembre encore, 12 799 contaminations supplémentaires ont été enregistrées. Si une baisse a été constatée au début du reconfinement, fin novembre, une forme de palier s’est désormais installée. "Le virus progresse même dans certains départements, comme en Meuse, où le taux d’incidence est de 319 cas pour 100 000 habitants, alors que le seuil d’alerte est fixé à 50/100 000", rappelle la journaliste de France Télévisions, Anaïs Hanquet, sur le plateau du 8 Heures, mercredi 22 décembre. Plusieurs facteurs en jeu Alors, comment expliquer ces chiffres ? Selon le Conseil scientifique, ce serait lié notamment au déconfinement, avec des Français de retour dans les magasins pour faire leurs achats de Noël et qui sont retournés au bureau pour certains. "Résultat, parfois il y a des métros bondés et du monde dans les rues, ce qui favorise les contacts sociaux, et donc les occasions d’être exposés au virus", souligne Anaïs Hanquet. Autre raison avancée, l’hiver. Les organismes sont plus fragiles durant cette saison et le virus, lui, aime le froid.