Coronavirus : on a examiné à la loupe les arguments de Philippe Douste-Blazy pour défendre Didier Raoult

Benoît Zagdoun

Didier Raoult et ses partisans ne désarment pas. Ils font feu de tout bois contre la vaste étude parue le 22 mai dans la prestigieuse revue médicale britannique The Lancet. Celle-ci conclut à une inefficacité voire à une dangerosité de la chloroquine et de son dérivé, l'hydroxychloroquine, administrées comme traitements du Covid-19. Les deux médicaments augmentent en effet les risques d'arythmie cardiaque et de décès chez certains patients hospitalisés.

Avant The Lancet, trois autres revues médicales de renom, le Journal of the American Medical Association, le New England Journal of Medicine et le British Medical Journal, avaient déjà publié des travaux dont les conclusions étaient défavorables à ces molécules. Ces recherches ont conduit les autorités sanitaires à remiser ce remède au fond de l'armoire à pharmacie. Elles ont aussi apporté de l'eau au moulin des détracteurs de Didier Raoult, principal promoteur de l'hydroxychloroquine en France.

Parmi les soutiens du controversé professeur marseillais, il en est un en particulier qui fait entendre sa voix, à la télévision et sur les réseaux sociaux, pour prendre la défense de son champion, en attaquant l'étude de The Lancet : Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé, professeur de médecine, cardiologue de formation et membre du conseil (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi