Coronavirus. Europe : les Vingt-Sept se donnent deux semaines pour répondre à la crise

Courrier international (Paris)
1 / 2

Coronavirus. Europe : les Vingt-Sept se donnent deux semaines pour répondre à la crise

Après un sommet laborieux, les dirigeants de l’Union européenne ont accordé quinze jours à l’Eurogroupe, qui rassemble les ministres des Finances de la zone euro, pour trouver des solutions à la crise économique, conséquence de l’épidémie de Covid-19.  

“Une réunion en vidéoconférence tendue” pour El País, “un sommet qui met les divisions au grand jour”, commente Le Soir, “six heures de discussions animées”, décrit plus sobrement la Repubblica. Jeudi soir, les dirigeants de l’Union européenne ont peiné à se mettre d’accord sur un plan de relance clair alors qu’au-delà de l’urgence sanitaire le Covid-19 représente un défi économique majeur.

“Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE devaient formuler dans une déclaration commune une stratégie coordonnée pour retrouver la normalité sociale, économique et industrielle du continent une fois la pandémie surmontée”, explique El País. Les Vingt-Sept ont finalement donné quinze jours à l’Eurogroupe, qui rassemble les ministres des Finances de la zone euro, pour discuter d’une “feuille de route”.

D’un côté, un groupe de neuf pays mené par l’Italie et l’Espagne – les deux nations européennes les plus touchées par le coronavirus – et dont fait partie la France. De l’autre, un

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :
Coronavirus. Le G20 va injecter 5 000 milliards de dollars dans l’économie mondiale
Pandémie. Sommes-nous prêts à renoncer aux modèles économiques qui nous ont rendus si riches ?
La zizanie européenne. Coronavirus : comment font-ils en Europe centrale et en Scandinavie ?
Vu d’Allemagne. Solidaires, les hôpitaux des pays frontaliers viennent au secours de la France