Coronavirus: le pic des contaminations est-il derrière nous ? La réponse en courbes

Matthieu Balu
·Journaliste sciences video au HuffPost.
·2 min de lecture
Coronavirus: le pic des contaminations est-il derrière nous ? La réponse en courbes

CORONAVIRUS - C’est la retombée que tout le monde guette. Depuis que l’arrivée de la troisième vague a de nouveau obligé le pays à se confiner, la baisse des chiffres du Covid-19 en France est le seul indicateur, au côté du nombre de vaccinations, qui puisse redonner l’espoir d’un prochain retour à la normale. Mais est-ce vraiment le cas aujourd’hui?

Le 1er avril, le ministre de la Santé Olivier Véran anticipait sur France Inter un pic de la troisième vague “d’ici sept à dix jours si tout va bien”, donc entre le 7 et le 10 avril. Une prédiction qui n’a rien d’étonnant: une semaine, c’est un peu plus que le temps moyen d’incubation de la maladie, et c’est au bout de ce laps de temps que peuvent se refléter les effets du confinement sur le taux d’incidence.

Pour les taux d’occupation des hôpitaux, il y a en revanche un décalage supplémentaire d’une semaine, et encore de quelques jours de plus pour les services de réanimation: dans ce cas, la maladie a dégénéré en cas grave, il y a donc un décalage logique avec le taux d’incidence, impacté plus vite. Ce mécanisme en plusieurs étapes, on l’a vu se produire lors des deux premières vagues.

Mais qu’en est-il pour ce nouveau confinement? La prédiction d’Olivier Véran ne s’est pour l’instant pas concrétisée clairement, mais on peut observer des signes encourageants. Le HuffPost vous propose de faire le point sur la situation sanitaire en cartes et en courbes.

Les courbes globales du Covid-19 en France

Si l’on regarde les principaux indicateurs de suivi du coronavirus scrutés par le gouvernement, on voit un fré...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.