Coronavirus : Les entreprises françaises craignent pour leurs importations « made in China »

Catherine Abou El Khair

EPIDEMIE - Dans l’informatique, l’habillement ou l’électroménager, les prochaines semaines seront cruciales

Avec un bilan qui dépasse désormais 1.000 morts et les 40.000 infections en Chine, l’épidémie du coronavirus continue de paralyser l’« usine du monde ». Réseaux de transport à l’arrêt et restrictions de circulation mettent une partie des Chinois au chômage technique. Et derrière, c’est l’ensemble de l’activité mondiale qui est perturbée.

La France est, elle aussi, concernée. Selon le dernier bilan du commerce extérieur, publié ce lundi, la Chine était, après l’Allemagne, le deuxième plus important fournisseur de l’Hexagone. La France importe davantage qu’elle n’exporte en Chine, portant le déficit commercial français vis-à-vis de l’Empire du Milieu à 39,3 milliards d’euros en 2019. Dans un tel contexte, les retards d’approvisionnement de nombreux produits « made in China » pourraient poser rapidement problème.

Incertitudes chez des revendeurs informatiques

C’est déjà le cas dans le secteur informatique. « On a beaucoup de commandes où il n’y a plus aucun délai de livraison d’indiqué », témoigne Hubert de Reilhac, fon(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Les prix à la pompe toujours en forte baisse en France
Coronavirus : Foxconn, le plus gros fabriquant d’iPhone, se lance dans la production de masques
Coronavirus : Quelles conséquences pour les Jeux olympiques de Tokyo?
Coronavirus : Les Hongkongais se jettent sur le papier toilette après des rumeurs de pénurie
Coronavirus : Le racisme antiasiatique se répand dans le monde entier