Coronavirus : des enseignants entrent en grève contre le protocole sanitaire renforcé

Mercredi 4 novembre, des professeurs sont en grève pour dénoncer la difficulté de respecter le protocole sanitaire, comme dans le collège Paul-Bert, à Auxerre (Yonne). "Il est impossible de faire de la distanciation physique : les salles sont petites, les classes sont quand même assez chargées", alerte Lucie Morissot, CPE. Les enseignants sont en colère et ils le font savoir : sur les réseaux sociaux, ils s'échangent des photos d'élèves entassés dans les cours de récréation, accompagnées du hashtag "balance ton protocole". 8 000 élèves positifs au Covid-19 sur 12,4 millions Pourtant, d'après le ministère de l'Éducation nationale, la situation sanitaire avant les vacances de la Toussaint n'était pas alarmante. Seules 293 classes sur 528 400 étaient fermées, tandis que 8 000 élèves étaient positifs au Covid-19 sur 12,4 millions. Des chiffres qui ne rassurent pas les professeurs grévistes. Selon eux, pour éviter les contaminations, il faut réduire le nombre d'élèves en cours. Mercredi 4 novembre au soir, le ministère le répète : il est possible de dédoubler les classes, mais uniquement dans les lycées, et au cas par cas.