Coronavirus : les enseignants divisés sur le retour à l’école en mai

Un appel à retourner en classe le 11 mai inquiète la communauté éducative. Nicolas, professeur de collège, prévoit déjà d’exercer son droit de retrait. "Il n’y aura pas tous les élèves, éviter les contacts entre élèves paraît impossible", explique-t-il. Le déconfinement, ce sera sans lui, mais avec Laurie, professeur des écoles. Pour elle toutefois, "il est hors de question de mettre en danger le personnel, les enfants et leurs familles sous prétexte d’une réouverture des écoles".

60% des Français opposés à la rentrée Le Conseil scientifique, qui aurait préféré une rentrée en septembre, préconise le port obligatoire du masque, un espace d’un mètre entre chaque table ou encore des récréations par petits groupes. Selon un sondage Odoxa pour franceinfo, six Français sur dix restent opposés à la réouverture progressive des écoles le 11 mai.