Coronavirus: enquête ouverte après des menaces visant Didier Raoult

AFP
Le professeur Didier Raoult, ici dans son bureau de l’IHU Méditerranée Infection, à Marseille, le 26 février 2020.

JUSTICE - Une enquête a été ouverte à la suite d’“actes d’intimidation” visant le médecin de Marseille Didier Raoult, dont les préconisations pour un traitement à base de chloroquine des malades du Covid-19 font polémique, a indiqué ce jeudi 26 mars à l’AFP le parquet de Nantes.

“Une enquête est en cours pour actes d’intimidation mais pas menaces de mort”, a précisé à l’AFP Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes. Il a indiqué que le parquet de Nantes avait été saisi car l’origine de l’appel téléphonique visant le directeur de l’institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée se trouve à Nantes.

Initialement ouverte par le parquet de Marseille, l’enquête “a été transmise au procureur de la République de Nantes, en raison du domicile de l’auteur des faits présumé”, avait indiqué un peu plus tôt à l’AFP la procureure de Marseille Dominique Laurens, confirmant une information du journal La Provence.

Selon La Provence, cette enquête a été ouverte suite à des menaces reçues par le professeur Raoult les 1er et 2 mars. Le téléphone utilisé pourrait être celui d’un médecin du CHU de Nantes, selon Le Canard enchaîné dans son édition hebdomadaire.

L’infectiologue marseillais n’a pu être joint directement ce jeudi. Interrogé par l’AFP, l’IHU Méditerranée infection a indiqué “ne pas faire de commentaire sur une procédure en cours”.

À voir également sur Le HuffPostCes Français bloqués à l’étranger en plein coronavirus se sentent “délaissés”

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post