Coronavirus : Emmanuel Macron n'a "pas cherché à provoquer un attroupement" lors de son déplacement à Pantin, assure Sibeth Ndiaye

franceinfo avec AFP

Emmanuel Macron n'a "pas cherché à provoquer" un attroupement quand il s'est rendu mardi à Pantin (Seine-Saint-Denis) et a salué des passants, a assuré mercredi 8 avril Sibeth Ndiaye. La porte-parole du gouvernement a ainsi tenu à répondre aux critiques suscitées par ce regroupement autour du chef de l'Etat contraire à la distanciation requise contre le coronavirus.

Le président "n'a évidemment pas cherché à provoquer cet attroupement, il a souhaité saluer les citoyens qui étaient notamment à leurs fenêtres. Il y a eu notamment des jeunes qui sont descendus autour de lui, a affirmé la porte-parole du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres. Il a vocation évidemment à toujours respecter les gestes barrière et il a d'ailleurs eu l'occasion, à ce moment-là, de le rappeler à ceux qui l'entouraient."

Poursuite des déplacements du président

Sibeth Ndiaye a également assuré que chaque déplacement du président était "organisé de manière à respecter évidemment les précautions sanitaires". Elle a cependant écarté la possibilité que le chef de l'Etat réduise ses déplacements. L'Elysée a précisé à l'AFP que le chef de l'Etat les "poursuivrait" afin de "témoigner son soutien et sa reconnaissance aux personnes mobilisées dans cette lutte" contre le Covid-19.

Après avoir visité mardi une maison de santé de Pantin, dans laquelle il avait ôté le masque qu'il portait en entrant, Emmanuel Macron a longuement salué d'en bas de l'immeuble des gens (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi