Un élu renonce à ses indemnités pour fournir des masques aux habitants de sa commune

Ces dernières semaines en France, de nombreux bénévoles ont aidé à la fabrication de masques de protection (Photo : GEOFFROY VAN DER HASSELT/AFP via Getty Images)

Élu au premier tour des dernières municipales dans la commune de Subles (Calvados), Thierry Dubosq a décidé d’utiliser ses indemnités de maire pour financer la fabrication de masques de protection.

Une belle initiative qui pourrait, pourquoi pas, donner des idées à d’autres élus à travers le pays. Récemment élu maire du village de Subles (un peu moins de 700 habitants), dans le Calvados, Thierry Dubosq a décidé de se servir de ses indemnités pour aider directement ses administrés, en cette période de pandémie.

Ayant pour objectif de fournir un masque à chaque habitant de la commune à la sortie du confinement, l’élu a ainsi investi la manne attribuée par l’État dans le cadre de sa mission d’élu (environ 350 euros par mois) dans l’achat de tissu destiné à la fabrication de masques, comme le rapporte France 3 Normandie.

Un élan de solidarité

“Nous étions un peu coincés, raconte Thierry Dubosq, cité par le média local. Notre commune est plutôt ouvrière. Tout le monde n'a peut-être pas les moyens d'acheter un masque pour toute la famille. Et nous, nous n'avions pas forcément le budget pour en offrir un à chacun.”

L’apport financier du nouveau maire a donc débloqué la situation et c’est ensuite le village tout entier qui s’est attelé à la confection de masques, dans un bel élan de solidarité. "On voulait les avoir rapidement, en tout cas, avant le 11 mai", explique l’élu. Mission accomplie : alors que le déconfinement est enfin d’actualité, 700 masques ont été distribués aux habitants de Subles.