Coronavirus : dans les Ehpad, certains se confinent volontairement

Même le directeur de l’établissement ne peut pas franchir un certain seuil. L'Ehpad La Mesnie, à Saint-Pierre-en-Auge dans le Calvados, a décidé de se reconfiner intégralement. Il est hautement sécurisé et seuls les soignants s’occupent des 128 résidents. C'est le personnel, testé régulièrement, qui filme le quotidien des résidents pour France Télévisions. Ce sont les pensionnaires qui ont décidé, à 90% au cours d’un référendum, de ne pas s’exposer au public. Privés de leurs proches pour le meilleur "J’ai fait comprendre à ma famille que c’était la seule solution et que c’était la meilleure", explique Moïse Louvet, l’un des résidents. Pour conserver le lien avec leurs proches, ils doivent s’en tenir au téléphone. Difficile pour Jean-Francois Lasoret, qui n’a pas vu son père depuis un mois et demi. "Déjà, on leur impose d’être dans une maison de retraite, donc là […] on a eu la décence de leur demander leur avis, et c’est important, je crois", concède-t-il. Petite consolation toutefois : son père lui a promis de lui offrir le restaurant lors de leurs retrouvailles.