Coronavirus: Les tests effectués aux Contamines négatifs pour l'instant

CORONAVIRUS: LES TESTS EFFECTUÉS AUX CONTAMINES NÉGATIFS POUR L'INSTANT

LES CONTAMINES-MONTJOIE, Haute-Savoie (Reuters) - Les tests effectués sur près d'une cinquantaine de personnes dans la commune savoyarde des Contamines-Montjoie, où cinq cas de coronavirus ont été détectés, se sont révélés négatifs, a déclaré dimanche le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

Au total, une centaine de tests ont ou vont être faits dans cette station de ski de Haute-Savoie, selon la ministre française de la Santé, Agnès Buzyn, qui s'est rendue sur place.

"Probablement plus de 100" tests vont être au total effectués sur les familles, les enfants et les personnes susceptibles d'avoir été "en contact" avec les cinq ressortissants britanniques, a-t-elle déclaré devant des journalistes.

Dans la journée de dimanche, 46 prélèvements réalisés, essentiellement sur des enfants, se sont révélés négatifs, a déclaré Jérôme Salomon lors d'un point de presse.

L'une des cinq personnes contaminées étant un enfant de neuf ans, qui réside aux Contamines-Montjoie et prend des cours de français à Saint-Gervais, les tests concernent surtout des écoliers ayant été en contact avec lui ou présentant des symptômes.

Les autorités ont décidé de fermer par précaution trois écoles fréquentées par l'enfant aux Contamines, à Saint-Gervais, ainsi que l'école Montesori de Thonon-les-Bains où l'enfant avait passé quelques heures, a fait savoir Jérôme Salomon.


DEUX AUTRES CAS LIÉS AU "CLUSTER"

Le directeur général de la Santé a également rapporté que deux malades détectés en Europe avaient été en contact avec les Britanniques de Haute-Savoie.

"Nous avons appris aujourd'hui qu'il y avait deux autres cas liés à ce 'cluster', deux adultes : l'un diagnostiqué au Royaume-Uni et l'autre diagnostiqué à Majorque (sur les îles Baléares en Espagne-NDLR) en lien avec un séjour dans l'appartement des Contamines-Montjoie", a-t-il dit.

Dans la matinée de dimanche, plusieurs dizaines d'habitants des Contamines-Montjoie, en majorité des parents avec leurs enfants, se pressaient devant un bâtiment mis à disposition par cette commune de 1.200 habitants pour effectuer les tests - questionnaire médical et prélèvement buccal.

"Mon fils est dans la classe du petit qui a été contaminé donc on vient faire le contrôle", a expliqué à Reuters TV Nicolas Monnet.

"Mes enfants toussent pas mal donc forcément on y pense (...) mais il ne faut pas céder à la psychose", estime pour sa part Emmanuelle Rieu. S'ils sont infectés, "je veux le savoir et vite faire ce qu'il faut. Sinon je ne m'inquiète pas pour la suite mais au moins qu'on soit fixé".

Les cinq nouveaux cas portent à onze en France le nombre de personnes touchées par le virus qui a fait au total plus de 800 morts et contaminé plus de 37.000 personnes en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), d'où est partie cette épidémie de pneumonie virale en décembre.

Après un premier vol le 31 janvier et un second le 2 février, qui avaient rapatrié au total 260 personnes de Wuhan, épicentre de l'épidémie en Chine, une trentaine de Français supplémentaires sont arrivés dans le sud de la France dimanche pour y être placés en quarantaine pendant 14 jours.

"Ils ont tous été testés ce soir, nous aurons les résultats demain. Mais d'ores et déjà une personne qui était symptômatique a été testée négative", a précisé Jérôme Salomon.


(Marina Depetris avec Marine Pennetier, Elizabeth Pineau et Sarah White à Paris)