Coronavirus : Donald Trump avoue prendre de l’hydroxychloroquine à titre préventif

L’annonce a fait l’effet d’une bombe. Lundi 18 mai à Washington (Etats-Unis), devant un parterre de journalistes médusés, Donald Trump révèle qu’il prend de l’hydroxycholoroquine depuis dix jours. "J’en prends en ce moment même", avoue-t-il, précisant qu’il ne présente aucun symptôme du coronavirus. Il a pris cette décision lui-même à titre préventif. "On m’a rapporté beaucoup d’histoires positives à propos de ce médicament alors je me suis dit : qu’as-tu à perdre ? Tout ce que je peux vous dire c’est que jusqu’ici je vais bien", a-t-il assuré. Risque cardiaque Une initiative personnelle avec le feu vert de son médecin, mais contre l’avis de l’agence américaine du médicament. Fin avril, elle a mis en garde contre l’utilisation de ce traitement controversé en raison du risque de troubles du rythme cardiaque. L’efficacité de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 n’a été prouvée par aucune étude rigoureuse.