Coronavirus: pas d'immunité croisée chez les enfants, selon une nouvelle étude

Une nouvelle étude est parue ce lundi concernant le coronavirus et sur son faible taux de contamination chez les enfants. Menée notamment par l'institut Pasteur, elle révèle que l'exposition à d'autres coronavirus saisonniers ne les protègent pas de l'infection au Covid-19.

C'est un espoir qui s'envole pour les scientifiques dans leur lutte contre la pandémie de Covid-19. « L'immunité croisée » ne protégerait pas forcément d'une éventuelle contamination.

De nouveaux travaux coordonnés par l'hôpital Necker et l'institut Pasteur et publiés ce 6 juillet révèlent que les enfants exposés à des coronavirus saisonniers, comme certains rhumes, ne sont pas épargnés.

Réalisée dans sept hôpitaux de Paris et de sa banlieue, l'étude Ped-Covid a concerné 775 enfants, dont 36 présentaient un syndrome lié au Covid-19 et lié à la maladie de Kawasaki.

Selon les chercheurs, le niveau des anticorps contre les quatre coronavirus saisonniers était comparable entre les enfants séropositifs et les enfants séronégatifs au virus SARS-COV-2, qu'ils soient asymptomatiques ou non.

Ces résultats sont une mauvaise nouvelle pour atteindre l'immunité collective. Comme le souligne l'un des co-auteurs de l'étude : « Si le Covid-19 se comporte comme les coronavirus saisonniers », le doute persiste sur « la capacité de la population à atteindre un niveau suffisant pour empêcher la réapparition régulière de la maladie ».

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.