Coronavirus : deux nuits d'émeutes au Sénégal pour réclamer la fin du couvre-feu

Jacques Deveaux

Depuis deux nuits dans plusieurs grandes villes du Sénégal, des jeunes descendent dans la rue, brûlent des pneus, barrent les routes pour réclamer l'assouplissement des mesures de lutte contre le coronavirus, notamment la levée du couvre-feu. Instauré le 23 mars pour combattre le Covid-19, l'état d'urgence est jusqu'ici assorti d'un couvre-feu de 21h à 5h et d'une interdiction de circuler entre les régions.

Les heurts se multiplient avec les forces de l'ordre et on compte à ce jour une centaine d'arrestations. Selon le site internet Sénéweb, à Kaolak, un jeune manifestant serait entre la vie et la mort. Il aurait été percuté par un pick-up de la police. A Grand-Dakar, des journalistes ont constaté le déploiement de véhicules de l'armée.

A Mbacké, commune périphérique de Touba, la seconde ville du pays, des protestataires s'en sont pris au siège local de la radio RFM, qui a subi "des dégâts matériels importants". Cette radio appartient au groupe de presse privé du chanteur et ancien ministre Youssou N'Dour.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi