Coronavirus : des dermatologues déconseillent d'utiliser du gel hydroalcoolique avant de s'exposer au soleil

franceinfo

La France a commencé à se déconfiner à l'approche de l'été. Mais les autorités sanitaires ont mis en garde contre tout relâchement, qui pourrait entraîner une résurgence du coronavirus. Elles insistent donc pour que le respect des gestes barrières se poursuivent, et notamment le lavage régulier des mains. Pour ce geste, le gel hydroalcoolique, contenant au moins 60% à 70% d'éthanol ou d'alcool propylique, est préconisé quand l'eau et le savon ne sont pas à disposition. Mais avec l'arrivée des beaux jours et des fortes chaleurs, certains dermatologues déconseillent d'utiliser ces solutions avant ou pendant une exposition au soleil, en particulier sur les plages.

Pas de risques de brûlures

Si la Société française des dermatologues n'a pas encore communiqué, une utilisation à outrance de ce gel est à éviter, car il n'est pas forcément absorbé par l'épiderme lorsqu'on l'étale sur ses mains. "L'alcool ou l'éthanol en soi n'est pas photosensibilisant, ni la glycérine qui se trouvent dans ces gels hydroalcooliques", explique Brigitte Milpied, dermatologue à Bordeaux et spécialiste interrogée sur BFMTV. "Il n'y a donc pas de risque direct de brûlures en s'exposant au soleil. Mais il ne faut pas oublier que l'alcool est un agent irritant et desséchant, qui peut déshydrater la peau. Et les rayons UV du soleil étant eux-mêmes assez agressifs, la peau doit faire face à deux agressions en même temps."

Le médecin appelle à la prudence pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi