Coronavirus : "Si on demande l'aide de l'État, il est légitime" de "se priver cette année de dividendes", estime un spécialiste

franceinfo

"Si on demande l'aide de l'État, il est légitime, même pour des actionnaires de long terme, de se priver cette année de dividendes", estime le directeur général du cabinet de conseil Proxinvest Loïc Dessaint samedi 28 mars sur franceinfo, alors que le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé vendredi une "interdiction" de verser des dividendes pour les entreprises aidées par l'État à traverser la crise économique provoquée par l'épidémie de coronavirus.

>> Coronavirus : les dernières informations dans notre direct.

franceinfo : Quelques entreprises sont assez solides pour pouvoir verser des dividendes, malgré la crise économique qui s'annonce ?

Loïc Dessaint : Je pense que dans le CAC 40, il y a au moins la majorité qui n'ont pas besoin de ces garanties bancaires de l'État. On voit bien que les secteurs qui sont principalement touchés, affaiblis, sont les secteurs de l'énergie, de l'aérien, le secteur bancaire risque de souffrir parce qu'il a besoin de capital aussi, le secteur éventuellement de la distribution de textile, non alimentaire. Il y a certains secteurs particulièrement touchés, pour eux effectivement, la question se pose. Pour d'autres, il faut prendre le temps de réfléchir, peut-être reporter l'assemblée générale et la décision en juin sur les dividendes, peut-être qu'elles n'auront pas besoin de la garantie de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi