Coronavirus : la détection des "supers contaminateurs", une des clés pour sortir de la crise

·1 min de lecture

Deux semaines après l'annonce du reconfinement, le ministre de la Santé Olivier Véran a parlé de "frémissement" concernant la progression de l'épidémie de Covid. S'il faut rester prudent, pour le docteur Jimmy Mohamed, consultant santé d'Europe 1, la détection des "supers contaminateurs" pourrait bien être l’une des clés pour sortir de la crise. Une notion que peu de personnes connaissent, mais pourtant "majeure" selon lui. 

 >> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 11 novembre

"En temps normal, lorsque quelqu'un a le coronavirus, il va contaminer entre deux et trois personnes, qui vont elles-mêmes contaminer à leur tour deux ou trois autres personnes, propageant ainsi l'épidémie", rappelle le médecin. "Sauf qu'en réalité, dans la vraie vie, les choses sont un peu différentes. Certaines personnes vont en effet en contaminer deux ou trois, mais certaines n'en contaminer qu'une, voire aucune. Car pour une raison que l'on ne connaît pas, certains individus vont avoir une quantité de virus absolument énorme et vont contaminer dix, vingt, trente, quarante, cinquante personnes", poursuit Jimmy Mohamed. En réalité, pour le docteur, seulement 10% des malades seraient responsables de 80% de l'épidémie : "Il faudrait donc essayer d'aller à la pêche à ces supers contaminateurs".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Comment repérer les supers contaminateurs ?

C'est là que les choses se compliquent. Comme l'explique le spécialis...


Lire la suite sur Europe1