Coronavirus : le dépistage de grande ampleur en Île-de-France est "une bonne mesure" que réclamait le président de Seine-Saint-Denis

franceinfo

Le dépistage de grande ampleur dans une trentaine de villes d'Île-de-France est "une bonne mesure", a réagi, vendredi 26 juin sur franceinfo, Stéphane Troussel, président (PS) du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Le ministre de la Santé a annoncé jeudi un dépistage massif et gratuit du coronavirus qui concerna 1 300 000 Franciliens. La liste des communes concernées devrait être détaillée ce vendredi.

"Je réclame déjà depuis de nombreuses semaines un dépistage massif et simplifié, notamment sans l'obstacle que peut représenter pour certaines populations la prescription, l'ordonnance. Si elle est levée et si l'accès au test est facilité, ça va dans le bon sens", a estimé l'élu socialiste.

Difficile d'avoir une prescription quand on n'a pas toujours un médecin traitant

Stéphane Troussel a rappelé que la Seint-Saint-Denis est considérée par l'Agence régionale de santé comme un désert médical. "Il y a une part importante de la population qui n'a plus forcément de médecin traitant parce que la Seine-Saint-Denis, comme d'autres quartiers populaires et certains territoires ruraux, voit des médecins généralistes ne pas toujours être remplacés. L'obligation de se faire prescrire le test par un médecin traitant était une difficulté. J'avais par exemple préconisé auprès du ministre de la Santé qu'on (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi