Coronavirus : le déconfinement est très progressif aux États-Unis et en Europe

Les Italiens sont plutôt plus libres que les Français actuellement. En journée dans les grandes villes d’Italie, les restaurants, bars et cafés sont ouverts, ainsi que les musées. Le taux de reproduction du Covid-19 est notablement inférieur à 1 depuis plusieurs semaines. Les Italiens bénéficient du confinement strict subi lors des fêtes de fin d’année. Des assouplissements en Europe de l'Est En Croatie, les écoles ont rouvert lundi 1er février, tout comme les salles de sport. De nombreux restaurants ont repris leur activité. Idem en Bulgarie et en Pologne. En Autriche, la semaine prochaine, les musées, les zoos et les salons de coiffure vont rouvrir. En revanche, en Allemagne, aucun assouplissement n’est prévu avant au moins deux semaines. Aux États-Unis, la Californie est l’épicentre de la pandémie. Pourtant, la semaine dernière, les mesures de confinement ont été allégées, car les services de réanimation sont moins saturés. Les cas sont à la baisse dans l’ensemble du pays. Le problème, c’est que 55 millions d’élèves ont manqué l’école pendant un an. Les enseignants veulent être vaccinés. Le président Joe Biden a promis de rouvrir les écoles d’ici trois mois.