Coronavirus : vers le début d’une inflexion de l’épidémie ?

Le reconfinement commence-t-il à porter ses fruits ? On va regarder tout d’abord le fameux Ro, le taux de reproduction du virus. Il correspond au nombre de personnes contaminées par une personne infectée. Le 22 octobre, le jour ou 38 départements ont basculé en alerte maximale, le Ro se situait aux alentours de 1,48. Lorsque ce chiffre se situe autour de 1 on considère que l’épidémie circule activement. Au 3 novembre, il tournait autour de 1,3, c’est un petit mieux qu’à la mi-octobre. Voilà donc pourquoi le ministre de la Santé parle d’une forme de ralentissement, tout comme Martin Hirsch (AP-HP). Les autres indicateurs en baisse Les chiffres ne sont pas plus récents parce que Santé Publique France a indiqué l’existence d’un problème informatique qui aurait empêché pendant plusieurs jours de recevoir les bons résultats. Sur les autres indicateurs, comme le taux de positivité et le taux d’incidence, ces chiffres ont baissé sur l’application Tous AntiCovid, bien que ces chiffres soient à prendre avec des pincettes en raison du problème informatique. En revanche, si la tendance est à la baisse, on pourra y voir là une partie des effets des mesures de restrictions.