Coronavirus : la crise contraint la Thaïlande à repenser son tourisme

·2 min de lecture

En Thaïlande, d'ordinaire très prisée des voyageurs, la pandémie de coronavirus a vidé le pays de ses touristes, et le secteur touristique ne sait pas encore s'il se relèvera de cette crise inédite. Mais cette période compliquée a toutefois permis le développement du tourisme domestique, tandis que certains appellent à rompre avec le tourisme de masse.

C'est un paradis touristique qui semble aujourd'hui bien vide. Alors que la Thaïlande reçoit d'ordinaire jusqu’à 40 millions de touristes par an, la pandémie de coronavirus et la mise en place de confinements tout autour du monde ont vidé le pays de ses visiteurs. Dans le sud du pays, les îles normalement bondées sont désertes. Une situation qui bouleverse sévèrement le secteur du tourisme, qui ignore encore s'il pourra totalement se relever de cette crise. Mais en attendant le retour des étrangers, les voyages domestiques se développent, tandis que de plus en plus de voix appellent le pays à profiter de cette période inédite pour repenser son modèle touristique.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 3 janvier

Des eaux turquoise et du sable blanc... Sur l’île de Ko Samui, la plage de Chaweng est encore plus belle que d’habitude. En l’absence de touriste, la nature respire, et les poissons s’approchent du rivage, du jamais vu depuis des décennies dans cette île normalement prise d’assaut pendant l’hiver européen, qui ressemble aujourd'hui à une île déserte. La plupart des employés des hôtels sont rentrés chez eux, dans leurs villages du Nord ou en Birmanie. Et pour ceux qui restent, en l’absence d’aide du gouvernement, c’est la débrouille pour trouver chaque jour de quoi manger. Ainsi, tôt le matin, des femmes, protégées par de grands chapeaux s’enfoncent dans l’eau jusqu’aux genoux, pour pêcher. "Avant, j’étais femme de ménage ...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :