Coronavirus : comment la crise a amplifié les vulnérabilités des salariés

·1 min de lecture

Alors que la France affronte toujours la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, l'impact de la crise sanitaire et économique continue de se faire sentir dans le monde du travail. Selon une étude publiée par le groupe de protection sociale Malakoff-Humanis, menée auprès de 2.000 salariés et 400 dirigeants d'entreprises, plus de la moitié des salariés interrogés affirment vivre "une situation de fragilité" impactant leur travail. Et la crise liée à l'épidémie, note Malakoff-Humanis, "bouscule les lignes en matière de vulnérabilité (...) accentue certains risques et en fait émerger de nouveaux". Au micro d'Europe 1, Anne-Sophie Godon, directrice de l’innovation au sein du groupe, détaille les principales conclusions de cette étude. 

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez en direct l'évolution de la situation jeudi 26 novembre

Si les chiffres globaux concernant les situations de vulnérabilité sont assez stables, "on voit que les fragilités d'ordre personnel ont progressé depuis deux ans, là où celles d'origine plutôt professionnelle ont plutôt eu tendance à diminuer", explique Anne-Sophie Godon. "Les salariés sont beaucoup plus nombreux qu'en 2019 à nous dire que les fragilités qu'ils connaissent dans leur quotidien personnel, la maladie grave, le fait d'être aidant pour un proche, le fait de vivre une situation de famille monoparentale, ont des répercussions importantes sur leur travail."

La peur d'être infecté 

Pour l'invitée d'Europe 1, la crise du Covid-19 a engendré...


Lire la suite sur Europe1