Coronavirus : Criblé de dettes, le loueur de voitures Hertz se déclare en faillite aux Etats-Unis et au Canada

20 Minutes avec AFP

BANQUEROUTE - Le loueur de voitures américain vait déjà annoncé supprimer 10.000 emplois en Amérique du Nord

Le loueur de voitures américain Hertz, plus que centenaire et connu dans le monde entier, s’est placé vendredi sous le régime américain des faillites, décimé par la pandémie de Covid-19.

Pour l’heure, cette procédure ne concerne que ses opérations aux Etats-Unis et au Canada, a précisé le groupe emblématique dans un communiqué. Elle épargne ainsi ses principales régions opérationnelles notamment l’Europe, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Des conséquences dramatiques

« L’impact du Covid-19 sur la demande de voyages a été soudain et dramatique, entraînant une baisse brutale des revenus de la société et des réservations futures », a expliqué le groupe. Hertz indique avoir pris des « mesures immédiates » donnant la priorité à la santé et la sécurité des employés ainsi que de ses clients. Il a en outre éliminé « toutes les dépenses non essentielles ».

« Cependant, l’incertitude demeure quant au retour des revenus et à la réouverture complète du marché (…) ce qui a nécessité l’action d’aujourd’hui », ajoute-t-il.

10.000 à 20.000 emplois pourraient être supprimés

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : La crise va-t-elle redéfinir notre rapport au travail ?
Coronavirus : Le fonds de solidarité aux entreprises a déjà versé 937 millions d'euros d'aides
Coronavirus : Prêt garanti, plan d’économies et contreparties… Tout comprendre au bras de fer entre l’Etat et Renault
Coronavirus : L'Union européenne approuve l'aide française de sept milliards d'euros à Air France
Carburant : Les stations-service des zones rurales redoutent des faillites massives