"J'ai besoin de revenir à la réalité, à la vie normale" : les premiers rapatriés de Chine à cause du Coronavirus Covid-19 sortent de quarantaine à Carry-le-Rouet

franceinfo

"J'ai besoin de revenir petit à petit à la réalité, à la vie normale, après cette expérience un peu particulière", a confié à France Bleu Touraine Béatrice, une femme de 59 ans, qui a passé deux semaines en quarantaine à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône).

En tout, 181 personnes ont été confinées dans un centre de vacances, fuyant Wuhan, en Chine, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus Covid-19 (anciennement appelé 2019-nCoV). Ces rapatriés quittent les lieux vendredi 14 février, à bord de voitures de la Croix-Rouge et de bus, a constaté la journaliste de franceinfo sur place. Ces véhicules les conduisent à la gare Saint-Charles TGV, à la gare TGV d'Aix-en-Provence, à l'aéroport de Marseille et sur la place principale de Carry-le-Rouet.

>> DIRECT. Coronavirus Covid-19 : les 181 premiers rapatriés de Chine sortent de quarantaine vendredi

"Mon mari est resté en Chine et c'est plus ça qui pose problème à mon niveau", explique Béatrice, dont l'époux dirige une PME. "Je l'appelle tous les matins pour savoir comment ça va, parce qu'il est confiné dans notre maison à Wuhan. Il est assez serein, il garde le moral, mais ils n'ont pas de détail quant à la réouverture des entreprises à Wuhan. Aucune information ne leur est donnée. C'est plus cette inquiétude-là qui m'a pesé pendant ces deux semaines, sinon le reste sans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi