Coronavirus : le couvre-feu à 18 heures, pas assez efficace ?

Le couvre-feu à 18 heures ne freine pas assez le Covid-19, a laissé entendre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, mercredi 27 janvier, lors d’un point presse : "Nous envisageons plusieurs scénarios qui vont d’un maintien du cadre actuel à un confinement très serré". Selon Philippe Amouyel, épidémiologiste à Lille (Nord), l’arrivée du variant britannique a changé la donne. Des chiffres inquiétants Les indicateurs sanitaires sont en effet jugés inquiétants. Le 29 octobre dernier, avant le second confinement, plus de 21 000 personnes étaient hospitalisées des suites du Covid-19, avec environ 3 100 personnes en réanimation. Au 26 janvier, ces chiffres ont été égalés, voire dépassés, avec 27 000 personnes hospitalisées, et 3 000 en réanimation. De nombreux experts estiment qu’il sera difficile d’échapper au reconfinement. En France, le taux d’occupation des lits de réanimation par des cas de Covid-19 est de près de 60% en moyenne, mais certains départements atteignent, voire dépassent, leur taux maximum d’occupation, comme en Saône-et-Loire, ou en Mayenne.