Coronavirus: les conseils de l'OMS pour bien vivre le confinement

Coronavirus: les conseils de l'OMS pour bien vivre le confinement

En France, les déplacements sont maintenant limités. Pour vivre au mieux cette période de confinement, l’Organisation mondiale de la santé donne ses recommandations.

Confinement : jour 2. Depuis mardi 17 mars, les Français doivent rester confinés chez eux afin de limiter au maximum la propagation du coronavirus. Seuls les déplacements essentiels sont permis et doivent être justifiés sur présentation d’une attestation. Des restrictions de circulation qui devraient durer au moins quinze jours. Mais, enfermés chez soi, d’autant plus dans une petite surface, le stress peut rapidement monter. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) livre ses recommandations pour bien gérer cette période particulière.

Parmi ses nombreux conseils, l’OMS encourage à réduire au maximum le visionnage, l’écoute ou la lecture d’actualités qui peuvent susciter du stress ou de l’angoisse. Elle recommande de rechercher uniquement des sources fiables et concernant des mesures pratiques. “Obtenez des faits, pas des rumeurs et de la désinformation”, plaide l’OMS.

Garder une routine

Evidemment, l’organisation sanitaire encourage la population à se protéger, à prendre soin d’elle et à soutenir ses proches. Les personnes âgées ou malades peuvent également devenir davantage anxieuses ou stressées pendant ce confinement imposé. Alors, pour leur venir en aide, il est recommandé de partager des informations claires et simples et de ne pas hésiter à les répéter si nécessaire. “Il peut également être utile d’afficher des informations par écrit ou des photos”, suggère l’OMS.

Pour prendre soin de soi, l’OMS conseille de respecter un rythme de vie sain: dormir suffisamment, manger de manière équilibrée et variée, rester en contact avec ses proches, etc. “Évitez d'utiliser des stratégies d'adaptation inutiles telles que tabac, alcool ou autres drogues. À long terme, cela peut aggraver votre état mental et physique”, alerte l’Organisation mondiale de la santé. Pour les personnes isolées, l’OMS recommande de rester connectés au maximum pour ne pas se couper de la vie sociale : e-mail, réseaux sociaux, téléphone, etc.

Parler avec ses enfants

Pour garder le moral, il est également conseillé de “trouver des occasions d’amplifier de partager des histoires positives et pleines d’espoir à propos des personnes rétablies du Covid-19 ou qui ont soutenu un être cher”. Le confinement peut être déroutant chez les enfants qui sont habitués à leur routine quotidienne de l’école, la cantine, les copains, etc. “Chaque enfant a sa propre façon d'exprimer leurs émotions. Parfois, se livrer à une activité créative, comme le jeu. Le dessin peut également faciliter ce processus. Les enfants se sentent soulagés s’ils peuvent exprimer et communiquer leurs sentiments dans un environnement sûr et favorable”, note l’OMS. Avant de conseiller : “Maintenez autant que possible des routines familières dans la vie quotidienne, ou créez de nouvelles routines, surtout si les enfants doivent rester à la maison”.

Si les enfants posent des questions sur la situation actuelle, prenez le temps de leur répondre et de les rassurer avec des mots simples. “En période de stress et de crise, il est courant que les enfants recherchent davantage d'attachement. Discutez de COVID-19 avec vos enfants de manière honnête et appropriée. Si vos enfants ont des inquiétudes, les aborder ensemble peut atténuer leur anxiété”. Enfin, l’Organisation mondiale de la santé donne un dernier conseil : “Ce n'est pas un sprint, c'est un marathon”.