Coronavirus : des communes demandent une aide financière de l’État

Depuis le déconfinement, la mairie d'Haveluy (Nord) s'est dotée de masques, de gel hydroalcoolique et de vitres de protection. Des équipements indispensables, mais coûteux pour cette petite ville de 3 200 habitants. "Nous avons dû réaménager l'accueil avec l'achat d'un plexiglas sur toute la longueur du guichet, ce qui coûte à peu près 700 €", détaille Jean-Paul Ryckelynck, le maire PS de la commune. Des coûts énormes pour les petites communes Des stocks qui dureront jusqu'à l'été seulement. Pour répondre aux exigences sanitaires, la commune a dépensé près de 40 000 € sur les 2,8 millions de son budget annuel. "C'est énorme pour une petite commune comme Haveluy avec un petit budget", constate le maire. Les employés de la mairie doivent faire des heures de travail supplémentaires, puisqu'elles doivent désinfecter plus souvent les locaux. Le nettoyage de la cantine scolaire dure désormais trois heures, au lieu d'une seule en temps normal.