Coronavirus : la Commission européenne veut anticiper la pénurie de doses de vaccin

La Commission européenne veut anticiper la pénurie de doses de vaccin contre le coronavirus, et négocie une nouvelle commande au laboratoire Pfizer. "La Commission européenne avait déjà réservé 300 millions de doses à Pfizer-BioNTech, et des discussions sont en cours pour en acheter encore plus", rapporte le journaliste Julien Gasparutto en direct de Bruxelles (Belgique), lundi 4 janvier. 300 millions de doses commandées à Sanofi L'Europe tente d'accélérer les procédures avec les autres laboratoires. "Ce soir, à Amsterdam, les experts de l'Agence européenne du médicament étaient réunis pour se prononcer sur le vaccin Moderna, mais sans succès : il n'y aura pas de décision ce soir. L'homologation pourrait intervenir dans le courant de la semaine", poursuit le journaliste. La Commission a négocié des vaccins avec six laboratoires. Elle a ainsi commandé 300 millions de doses au Français Sanofi, dont le vaccin ne sera pas disponible avant fin 2021. "De quoi susciter les critiques de certains États membres, et notamment de l'Allemagne. La Commission se défend et explique que lorsqu'elle a passé les premières commandes, l'été dernier, il était impossible de savoir quel laboratoire serait le premier à produire un vaccin", conclut Julien Gasparutto.