Coronavirus : la Commission européenne exhorte les 27 à accorder leurs violons

·1 min de lecture

Partout en Europe, la même question se pose. Quelles mesures adopter pour atténuer cette redoutable deuxième vague ? Alors que la France se dirige mercredi vers son deuxième confinement, à Bruxelles, la présidente de la Commission européenne estime que des erreurs ont été commises. "Il semble évident que les stratégies de sortie de confinement ont été en partie trop rapides. Les mesures ont été assouplies trop vites", regrette aujourd’hui Ursula von der Leyen. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 28 octobre

L'Europe mise sur les tests antigéniques

Bruxelles exhorte donc les Européens à mieux faire front commun, par exemple en misant ensemble sur les tests antigéniques, dont le résultat est bien plus rapide que celui des tests PCR. Pour les financer, 100 millions d’euros vont être débloqués dans le budget européen et un appel d’offre sera bientôt lancé. Les responsables de l’Union veulent organiser aux mieux les prochains mois, dans l’attente d’un vaccin qui ne sera pas disponible avant avril. Sans compter qu'il faudra encore plusieurs mois pour que tout le monde puisse en profiter, rappelle la Commission, qui a négocié les contrats au nom des 27.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Comment le coronavirus s'est propagé dans les campagnes

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Le port du masque favorise-t-il la mauvaise haleine ?

Le v...


Lire la suite sur Europe1