Coronavirus : combien de temps les malades sont-ils contagieux ?

Il est difficile de savoir combien de temps un malade peut transmettre le Covid-19 à une autre personne, notamment en raison du manque de fiabilité des tests.

Si les personnes atteintes du Covid-19 peuvent développer les premiers symptômes jusqu’à 14 jours après leur infection, que sait-on de la durée de la période de contagiosité ? Éléments de réponse avec un spécialiste.

Si l’on sait le Covid-19 particulièrement contagieux et que chaque personne infectée contamine en moyenne 3 personnes, il est encore difficile de savoir combien de temps les porteurs du virus sont contagieux après l’apparition des premiers symptômes.

Interrogé par RTL, le docteur Yves Van Laethem, spécialiste des maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre à Bruxelles, explique qu’une durée de référence de la maladie a été décidée : “Le principe est d'établir que 14 jours après l'apparition des premiers symptômes, on n'est plus contagieux”, avant de préciser que certaines personnes peuvent être malades plus longtemps.

Deux fois 7 jours

En France, le Haut conseil de la santé publique, qui aide le ministère de la Santé en lui apportant ses recommandations, estime qu’à partir du 8e jour après le début des symptômes, le malade peut lever son confinement mais doit porter un masque pendant 7 jours après cette guérison en cas de contact avec une personne à risque.

Problème, nombreux sont les porteurs sains du virus. C’est-à-dire qu’ils n’ont pas de symptômes mais peuvent transmettre le virus pendant un laps de temps difficile à estimer, en raison de cette absence de symptômes. Pour le docteur Jimmy Mohamed, interrogé par Europe 1, la période pendant laquelle un patient asymptomatique est contagieux peut aller de “3 à 14 jours, avec une moyenne de sept jours”.

“Une évaluation au doigt mouillé”

Pour Gérald Kierzek, médecin urgentiste contacté par Yahoo Actualités, il est difficile d’estimer un nombre de jours étant donné que le malade est probablement contagieux avant les premiers symptômes: “Ils sont probablement contagieux dès la période d’incubation, pendant les symptômes, et après on considère qu’ils ne sont plus contagieux environ 3 ou 4 jours après la disparition des symptômes. Mais ce ne sont que des estimations, on ne sait pas trop.” C’est pourquoi il rappelle que dans le doute, les malades doivent porter un masque plusieurs jours après la disparition des symptômes pour protéger les autres.

Concernant les recommandations du Haut conseil pour la santé publique, le chroniqueur santé émet quelques doutes : “C’est une évaluation au doigt mouillé. 7 ou 8 jours après le début des symptômes nous c’est là où on se méfie parce qu’il y a un souvent un rebond et un pic de pneumonie notamment. C’est donc trop tôt. L’évolution de la maladie c’est : fièvre et toux pour les premiers symptômes durant quelques jours, ça se calme souvent par la suite et ça rebondit souvent de J7 à J12, avec une phase un peu plus critique où on reste probablement contagieux. Et c’est seulement quelques jours après l’arrêt symptômes que l’on ne serait plus contagieux.” Même si le docteur tient à rappeler qu’il n’y a encore aucune certitude sur la question : “On n’a pas encore d’études qui prouvent ça. On a même une étude qui évoque des porteurs du Covid-19 contagieux pendant 27 jours pour vous dire...”

Quelles solutions ?

Si on a encore du mal à avoir une réponse précise sur la question, c’est en raison du manque fiabilité des tests, comme l’explique Gérald Kierzek : “Le test utilisé, le PCR nasal, on sait qu’il a 60% de résultats positifs et 40% de faux négatifs. C’est-à-dire qu’assez souvent le malade est faussement rassuré puisque dans 40% des cas ils est testé négatif, à tort.”

Selon le médecin urgentiste, pour être sûr de ne plus être contagieux, il faudrait faire plusieurs tests quelques jours après la disparition des symptômes : “Un test de portage dans un premier temps, pour voir si le malade est encore porteur au niveau nasal, et dans un second temps faire une sérologie, c’est-à-dire une prise de sang qui dirait ‘c’est bon vous êtes immunisés, il y a des anti-corps’”.

Difficile donc pour l’heure de savoir combien de temps un patient reste contagieux tant que les tests de dépistages ne sont pas fiables à 100%. Une avancée qui aiderait grandement les scientifiques et le gouvernement à gérer l’épidémie du Covid-19, car comme le rappelle Gérald Kierzek, il s’agit d’un enjeu majeur pour la levé du confinement.

Ce contenu peut également vous intéresser :