Coronavirus : en Cisjordanie, Bethléem en pleine crise

À l’image du reste du monde, la ville de Bethléem (Cisjordanie) risque de passer des fêtes de fin d’année très difficiles en raison de l’épidémie de coronavirus qui continue de frapper de plein fouet le pays. "S’il n’y a aucune célébration, on sera très triste. Noël c’est le moment le plus important de l’année pour nous", confie une habitante. Le secteur du tourisme en crise Habituellement, près de 2 millions de pèlerins viennent à Bethléem chaque année pour visiter la basilique de la Nativité, lieu où serait né le Christ. Mais depuis neuf mois, les frontières sont fermées, les commerçants qui vivent en grande partie du tourisme se retrouvent dans une situation économique très difficile. Les chrétiens de la ville vont finalement devoir rester chez eux en petit comité pour célébrer Noël à l’image de la famille d’Elias Dally, qui travaillait pour un hôtel. Sa famille doit vivre en se reposant uniquement sur le demi-salaire de sa femme et ce sans recevoir aucun aide des autorités.