Coronavirus: voici les cinq arnaques en ligne les plus répandues

1 / 2

Coronavirus: voici les cinq arnaques en ligne les plus répandues

La pandémie mondiale de coronavirus n’a pas convaincu les hackers et/ou escrocs de renoncer à arnaquer les internautes, qu’il s’agisse d’entreprises ou de particuliers. Pour dérober des sommes potentiellement importantes, les méthodes utilisées sont variées, faisant appel à la peur de la maladie, la volonté de respecter la loi, ou encore la solidarité. La situation a récemment conduit la DGCCRF, en charge de la répression des fraudes, à mettre en ligne une page dédiée. Voici la liste des arnaques les plus répandues ces derniers jours.

1 - Le faux mail officiel

Tous les internautes ont un jour ou l’autre été confrontés au phishing (ou hameçonnage), un mail reprenant les codes visuels d’une institution publique - comme les centres des impôts ou l'Organisation mondiale de la santé - ou privée - comme sa banque ou son opérateur téléphonique. Le but étant d’inciter la victime à cliquer sur un lien, en lui promettant par exemple un remboursement. Dans la majorité des cas, elle est redirigée vers un site comportant un formulaire destiné à collecter des données personnelles.

En cette période de coronavirus, plusieurs types d’arnaques ont été rapportées. Certaines mettent en avant un faux site officiel de prévention contre la maladie, quand d’autres se font passer pour le service des ressources humaines de son employeur, ou promettent de verser une “prime de confinement” - qui n’existe pas. A chaque fois dans le but...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi