Coronavirus : le CHU de Lille fait appel aux étudiants et soignants retraités

·1 min de lecture

Alors que la deuxième vague de coronavirus s'abat sur la France, la métropole de Lille, particulièrement touchée a activé le plan blanc. Face à l'arrivée de nombreux malades, le CHU de Lille réagit et fait appel à tous les renforts hospitaliers possibles. Parmi eux, des étudiants infirmiers et des personnels soignants retraités.

Plan blanc, ouverture de nouveaux lits, reprogrammation des opérations… Face au risque de se voir submergé par le Covid-19, le CHU de Lille réagit. Les malades les plus graves commencent à arriver, selon un médecin réanimateur, et il n'y a pas assez d'effectifs pour gérer cette deuxième vague. Alors pour faire face, toutes les ressources humaines sont mobilisés.

"S'adapter, jouer le jeu"

Les traits tirés, Karine sort de sa garde de nuit, exténuée après 12 heures de travail… Et seulement 30 minutes de pause. "On rentre, on est crevés, crevés !", souffle-t-elle au micro d'Europe 1. Étudiante infirmière en première année, elle a été réquisitionnée par le CHU, direction l'unité Covid, en réanimation. "On n'a pas vraiment eu de formation, on n'est pas encadrés", affirme-t-elle, ajoutant qu'être "lâchée comme ça en réa, c'est super compliqué".

Nouvelle, peu expérimentée, sans repères, Karine dit se sentir "comme un boulet". Et bien que les personnels soignants les ai bien accueillis, une autre infirmière explique qu'ils n'ont d'autres choix que de "s'adapter, jouer le jeu".

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 25 octobre

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Comment le coronavirus s'est propagé dans les campagnes

> Au gouvernement, l'hypothèse d'un reconfinement n'est plus taboue

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Le port du masque favoris...