Coronavirus: la chloroquine, un traitement efficace? Des chercheurs entre espoir et méfiance

1 / 2

Coronavirus: le soudain intérêt pour la chloroquine inquiète les patients atteints de lupus

Le nombre de décès liés au coronavirus ne cesse d'augmenter dans le monde. Le dernier bilan, ce dimanche, fait état de 12.000 morts, d'après une compilation de chiffres officiels réalisés par l'Agence France-Presse (AFP). Un traitement cependant pourrait être porteur d'espoir. La chloroquine est un médicament utilisé pour lutter contre le paludisme depuis plus de 70 ans. Il y a un mois, un pôle de recherche marseillais a eu l'idée de faire des tests sur des patients atteints de coronavirus.

Le professeur Raoult, de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, assure que son utilisation est spectaculaire: le coronavirus a disparu en six jours des trois quarts des patients. Jugés suffisamment concluants par le gouvernement, ces tests ont été intégrés au programme d'études européen Discovery qui commence ce dimanche.

"C'est un médicament qu'on utilise depuis très longtemps contre les bactéries intracellulaires, qui se multiplient dans les cellules comme les virus", explique le docteur Didier Raoult, directeur de l'Institut Méditerranée Infection à Marseille, qui a mené cette première étude. "On avait écrit avec mon collaborateur Jean-Marc Rollin que la chloroquine était probablement un médicament d'avenir pour les infections virales il y a dix ans de cela."

Un médicament encore à l'essai

Mais ce traitement ne fait pas encore l'unanimité. D'abord, le médicament présente des effets secondaires importants. 

"La chloroquine...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi