Coronavirus chinois: en France, le risque est "faible mais pas exclu", estime Agnès Buzyn

1 / 2

Coronavirus chinois: en France, le risque est "faible mais pas exclu", estime Agnès Buzyn

Le risque d'introduction en France du coronavirus semblable au Sras qui a déjà fait six morts en Chine est "faible mais ne peut pas être exclu", a déclaré mardi la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

"Notre système de santé est bien préparé, les établissements de santé ont été informés et des recommandations de prise en charge ont été délivrées", a souligné la ministre au cours d'un point presse au ministère.

"Le risque d'introduction en France est faible mais ne peut pas être exclu, d'autant qu'il y a des lignes aériennes directes" avec Wuhan, la ville chinoise épicentre de cette épidémie, a-t-elle ajouté.

Des messages de prévention dans les vols vers Wuhan

Un cas suspect en France a finalement été "totalement exclu", a précisé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

"Un citoyen français a présenté des symptômes respiratoires quelques jours après un séjour à Wuhan. Il a été pris en charge en isolement dans un établissement de référence. Il va bien, est rentré chez lui, tous les examens virologiques (réalisés au Centre national de référence de l'institut Pasteur) sont négatifs", a-t-il précisé.

En cas de doute, les personnes sont invitées à "rester à la maison" pour éviter les contacts et à appeler le 15, a ajouté Jérôme Salomon, soulignant aussi l'efficacité des "mesures barrières" (lavage de mains, etc.) pour éviter des contaminations.

Des messages de précaution sont diffusés dans...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi