Coronavirus chinois: comment sont analysés les cas suspects en France?

1 / 2

Coronavirus chinois: comment sont analysés les cas suspects en France?

Le ministère de la Santé a annoncé ce vendredi soir que trois cas de coronavirus ont été confirmés en France. Les trois patients sont hospitalisés, l'un à Bordeaux et deux autres à Paris. "Nous sommes en train de remonter l'histoire de ces patients positifs de façon à rentrer en contact avec les personnes qu'ils ont croisées", a expliqué la ministre lors d'un point presse, notant que la période d'incubation était probablement "autour de 7 jours, entre 2 et 12 jours".

Comment sont diagnostiqués les possibles cas de contamination? BFMTV a pu se rendre au Centre national de référence des virus respiratoires de l’Institut Pasteur. C’est là qu’est pratiqué le test pour détecter le nouveau coronavirus chinois chez d’éventuels patients.

Un local sécurisé

C’est dans un laboratoire, perché au 4e étage d’un bâtiment vitré du 15e arrondissement de Paris, que les échantillons de cas possibles du nouveau coronavirus sont acheminés. Les enveloppes sont ouvertes dans un local sécurisé, avec la plus grande prudence:

"L’ouverture des paquets se fait dans un laboratoire spécialisé, le personnel est habillé et confiné pour éviter toute infection éventuelle", précise Vincent Enouf, directeur adjoint du Centre national de référence (CNR) des virus respiratoires de l’Institut Pasteur.

A l’intérieur de ces enveloppes, un tube avec du liquide et une sorte de coton-tige:

"C’est un prélèvement naso-pharyngé, c’est un...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi