Le coronavirus en Chine a fait 26 morts, 40 millions de personnes en quarantaine

Le HuffPost avec AFP
L'inquiétude face au nouveau coronavirus dépasse les frontières de Wuhan, comme ici à Hong Kong le 24 janvier.

CORONAVIRUS - Treize villes chinoises étaient bouclées ce vendredi 24 janvier à l’épicentre de l’épidémie virale du nouveau coronavirus, dont le bilan s’est à nouveau alourdi: vingt-six morts sur un total de 830 personnes contaminées.

La Chine a confirmé vendredi un deuxième mort du virus en dehors de la zone à l’épicentre de l’épidémie, partie en décembre d’un marché de Wuhan (centre). Cette personne est décédée dans le Heilongjiang (nord-est), une province frontalière de la Russie, ont annoncé les autorités locales sans fournir plus de détails. Cette province est située à plus de 1800 km à vol d’oiseau de Wuhan, la ville où ont été comptabilisés la grande majorité des cas de contamination et des décès dus au virus depuis décembre.

Un autre cas avait été annoncé peu auparavant dans le Hebei, la province qui entoure Pékin. Il s’agissait d’un homme de 80 ans.

Les autres victimes étaient âgées de 48 à 89 ans et souffraient de maladies préexistantes, selon les autorités sanitaires. Elles ont toutes succombé dans le Hubei, la province dont Wuhan est la capitale.

Des villes coupées du monde

Sur les 830 cas de contamination confirmés, 177 sont jugés graves, selon la Commission nationale de la santé, tandis que 34 patients “guéris” ont pu quitter l’hôpital. Plus d’un millier de cas suspects sont en cours d’examen.

“Cette année, notre Nouvel an fait très peur”, commente un chauffeur de taxi de Wuhan, la ville de 11 millions d’habitants placée de facto en quarantaine depuis jeudi. “On n’ose plus sortir à cause du virus”.

Le long congé du Nouvel an chinois démarre ce vendredi, à la veille de l’année du rat qui commence le 25 janvier. Les centaines de millions de déplacements générés par ces congés pourraient favoriser la contagion.

Face à la crise, le régime communiste a pris jeudi la décision inédite d’interdire tous les trains et avions au départ de Wuhan et de bloquer les autoroutes. Seuls quelques avions étaient toujours annoncés dans la journée à destination de la ville....

Retrouvez cet article sur le Huffington Post