Coronavirus/Chine: La capitale du Hebei interdit à ses 11 millions d'habitants de quitter la ville

·2 min de lecture
CORONAVIRUS/CHINE: LA CAPITALE DU HEBEI INTERDIT À SES 11 MILLIONS D'HABITANTS DE QUITTER LA VILLE

SHANGHAI (Reuters) - La municipalité de Shijiazhuang, capitale de la province du Hebei, dans le nord de la Chine, a interdit jeudi à ses 11 millions d'habitants de quitter la ville pour éviter une propagation du coronavirus alors que le pays dans son ensemble a enregistré son nombre de contaminations le plus élevé en une seule journée depuis fin juillet.

La province du Hebei a représenté 51 des 52 transmissions locales du coronavirus confirmées jeudi par la Commission nationale de la santé. Ce nombre représente plus du double des 20 cas signalés la veille dans cette province qui entoure Pékin.

Shijiazhuang, la plus grande ville de la province, a lancé des campagnes de dépistage massif et interdit les rassemblements afin de réduire la propagation du coronavirus.

Outre l'interdiction faite aux habitants de quitter la ville, les personnes et les véhicules situés dans les zones considérées à haut risque ne sont pas autorisés à en sortir, ont déclaré les autorités.

La province est entrée mardi en "état de guerre" avec le lancement d'enquêtes pour retrouver les cas contacts de personnes testées positives.

La télévision d'Etat chinoise a rapporté que Shijiazhuang avait interdit l'accès à sa gare principale.

La ville avait auparavant exigé des voyageurs qu'ils présentent un test au COVID-19 négatif, effectué dans les 72 heures avant de monter à bord d'un train ou d'un avion.

Le nombre total de nouveaux cas pour l'ensemble de la Chine continentale s'élève jeudi à 63, contre 32 la veille, soit le bilan quotidien le plus élevé depuis que 127 cas ont été signalés le 30 juillet.

Le nombre de porteurs asymptomatiques, qui ont été infectés par le virus du SRAS-CoV-2 mais n'ont pas développé de symptômes, a également augmenté, passant de 64 la veille à 79.

Le nombre total de cas confirmés en Chine continentale depuis le début de l'épidémie dans la ville de Wuhan fin 2019 s'élève désormais à 87.278, tandis que le nombre de décès est resté inchangé à 4.634.

Les autorités de la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, ont signalé mercredi un patient infecté par un variant du coronavirus apparu en Afrique du Sud.

Certains scientifiques craignent que les vaccins anti-COVID actuellement en cours de déploiement ne protègent pas contre ce variant en raison de certaines mutations qui ont été observées.

(Jing Wang et Josh Horwitz, version française Kate Entringer, édité par Bertrand Boucey)