Depuis trois mois, ce chien fidèle attend le retour de son maître, décédé du Covid-19

Xiaobao, chien fidèle (DR/Twitter)

Le personnel d’un hôpital de Wuhan s’est pris d’affection pour un chien déterminé à ne pas quitter l’établissement en attendant son maître, emporté par le virus en février.

Une histoire poignante qui illustre pourquoi le chien est proverbialement considéré comme le meilleur ami de l’homme. Arrivé en même temps que son maître, malade du Covid-19, il y a plus de trois mois à l’hôpital Taikang de Wuhan (Chine), un chien refuse obstinément de quitter l’établissement depuis.

L’animal, surnommé Xiaobao (“petit trésor” en chinois), ne peut en effet pas savoir que son propriétaire est décédé très rapidement, cinq jours après son hospitalisation. Il ne l’a pas oublié pour autant et attend patiemment son retour dans le hall d’entrée.

Il n’a jamais quitté l’hôpital

J'ai remarqué ce petit chien pour la première fois lorsque je suis retourné au travail à la mi-avril, raconte Wu Cuifen, gérante d’une épicerie située dans l’hôpital, citée par le New York Post. C’est moi qui l'ai appelé ‘Xiaobao’.

Le personnel de l’hôpital m'a dit que son propriétaire, un retraité, avait été admis après avoir attrapé le coronavirus, poursuit Madame Wu. Puis il est décédé, mais Xiaobao ne le savait pas et il est resté à l'hôpital, à sa recherche. Il n'a jamais quitté l'hôpital. C'était incroyablement touchant, et si loyal.

Nourri par le personnel soignant

Wu Cuifen explique avoir tenté de faire sortir l’animal de l’hôpital, mais celui-ci revenait inlassablement. “J’ai fini par m’attacher à lui et ensuite je l’ai amené dans ma boutique, précise-t-elle. Chaque matin quand j'ouvrais, Xiaobao était là à m'attendre. Il me voyait partir à la fin de chaque journée.

Bien que Xiaobao ne puisse pas parler, nous comprenons qu'il est toujours à la recherche de son propriétaire”, assure Mme Wu. Touché par cette incroyable fidélité, le personnel de l’hôpital a assuré la survie de l’animal en le nourrissant depuis trois mois.

À la recherche d’un nouveau foyer

Certains patients se sont cependant plaint des nuisances, notamment sonores, provoquées par l’animal. Les infirmières ont donc décidé de contacter une société protectrice des animaux, qui a finalement pris en charge l’animal il y a quelques jours.

Après l’avoir soigné et stérilisé au sein d’une clinique spécialisée, les vétérinaires espèrent désormais trouver un nouveau foyer à Xiaobao. Une chose est sûre, la famille qui l’adoptera pourra compter sur son inamovible loyauté.