Coronavirus : les chercheurs traquent les mutations du virus

Lundi 21 décembre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'a pas exclu l'hypothèse que la nouvelle souche du coronavirus, détectée au Royaume-Uni, soit déjà présente en France. "Sur les derniers jours, 500 souches virales ont été identifiées, analysées en génétique. Ce variant n'a pas été retrouvé. Ça ne veut pas dire qu'il ne circule pas", a-t-il déclaré sur Europe 1. Depuis le début de l'épidémie, les chercheurs traquent sans relâche les nouvelles souches du virus. Plus de 20 000 mutations ont été recensées en un an. Une base de données internationale En France, l'institut Pasteur reçoit régulièrement des échantillons de virus prélevés sur les patients malades du Covid-19 dans les hôpitaux et dans les Ehpad. Ils sont analysés en détail. "On essaie de récupérer ces échantillons, de les séquencer, et de voir si on a un seul virus qui circule en France, ou si vous avez des virus qui circulent qui ont des mutations", explique Vincent Enouf, virologue au Centre national de référence des virus respiratoires de l'institut Pasteur. Ce séquençage se fait en quatre ou cinq jours. Chaque nouvelle mutation est ensuite inscrite dans une base de données accessible aux scientifiques du monde entier.