Coronavirus : Le chômage partiel demandé utilisé en réalité à 70 %, selon une étude de la Dares

20 Minutes avec AFP

EMPLOI - L’étude de la Dares montre aussi que les réductions d’effectifs « sont restées limitées en avril »

Une estimation vertigineuse de 832 millions d’heures chômées. Ou bien 97 heures. Ou encore 2,8 semaines à 35 heures, en moyenne, par salarié. Environ 8,6 millions de salariés français auraient été effectivement placés en chômage partiel en avril sur des demandes d’autorisation faites pour 11,8 millions, soit un peu plus de 70 %, selon une estimation délivrée ce mercredi par la Dares, le service statistique du ministère du Travail.

Pour recourir à l’activité partielle face à la crise du coronavirus, les entreprises doivent d’abord déposer une demande d’autorisation préalable auprès de l’administration. Elles font généralement des demandes très larges mais n’utilisent pas forcément tout. Seules les demandes d’indemnisation déposées ensuite, pour obtenir le remboursement des salaires versés, permettent de déterminer le nombre de salariés effectivement placés en activité partielle.

Plusieurs sources d’information

Au 18 mai, soit une semaine après le lancement du déconfinement(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus: La pandémie détruit 20,5 millions d'emplois en avril aux Etats-Unis, chômage record à 14,7%
Coronavirus en Loire-Atlantique : « Etre utile » pour « sauver les emplois »… Comment des PME se sont réinventées
Coronavirus : Le chômage partiel va être pris en compte par l’Assurance vieillesse pour la retraite de base
Déconfinement : « Pas de raison que l’Etat continue à payer l'intégralité des salaires » en chômage partiel, estime Muriel Pénicaud