Coronavirus : la CFDT appelle au respect des règles sanitaires

Le respect des mesures sanitaires est le seul moyen de sortir de la crise du coronavirus, estime Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, lundi 1er février. Interrogé dans les "4 Vérités” de France 2, le syndicaliste a déclaré qu’il ne soutiendrait pas l’appel à la désobéissance civile des restaurateurs lancé sur les réseaux sociaux. “Il y a une crise sanitaire. Elle nous contraint tous. Il y a pour cela des aides qui sont apportées. On peut discuter du niveau et du contenu, mais il faut respecter les règles”, a affirmé Laurent Berger.Sur la question d’un éventuel reconfinement, le secrétaire général de la CFDT a rappelé qu’il n’était pas “qualifié” pour fixer les mesures sanitaires. “Il semblerait qu’il y ait la possibilité d’attendre pour voir si les règles en vigueur, aujourd’hui, seront suffisantes pour éviter ce qui sera une nouvelle épreuve dure à traverser pour une population qui est déjà très éprouvée”, a-t-il poursuivi. Priorité aux jeunes Laurent Berger a également plaidé pour un “accompagnement accru de la jeunesse”, rappelant qu’il était contre la fermeture des écoles et des universités et que la CFDT défend “depuis longtemps le RSA jeune”. “Le gouvernement travaille sur la garantie jeune universelle. C’est une piste qu’il faut creuser”, a-t-il souligné. Au-delà des frontières françaises, il a indiqué être pour que le vaccin soit un bien commun de l’humanité. “Une partie de notre salut viendra de la capacité des pays émergents à accéder aux vaccins”, a-t-il ajouté.Interrogé sur un sondage qui place Marine Le Pen à 48% des intentions de vote au second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron, Laurent Berger a concédé qu’un tel scénario constituait un risque : “Il n’est pas trop tard pour se ressaisir, mais il faut remettre le débat politique au bon niveau et associer un peu plus la société aux choix qui sont faits."