Coronavirus : certains restaurants rouvrent pour accueillir les salariés du BTP

L’heure du déjeuner sonne sur le chantier en cours à Saran dans le Loiret. Plutôt que de pique-niquer dans le froid, depuis le 13 janvier, ces employés du BTP se rendent dans la pizzeria Signorizza qui a obtenu l’autorisation de les accueillir. Un menu négocié à 12 euros qui leur permet de profiter d’une réelle pause conviviale et agréable. "C’est l’hiver, les températures sont quand même fraîches donc on apprécie au moins ne serait-ce qu’une heure au chaud", se réjouit Yohann Giardina, salarié du BTP.Les finances des restaurants toujours dans le rouge Cette réouverture partielle du restaurant permet de servir en moyenne une vingtaine de couverts quotidiennement, contre 120 habituellement. Le manque à gagner reste conséquent pour la pizzeria qui a été forcée d’engager une serveuse pour assurer le service. "Clairement, je n’ai pas gagné de l’argent dans cette opération", reconnaît le gérant Rodolphe Neveux. On n’a pas fait ça pour l’argent, on a fait ça pour être dans une action un petit peu solidaire."