Coronavirus: certains hôpitaux d'Île-de-France atteignent les "limites extrêmes" de leurs capacités

1 / 2

Coronavirus: certains hôpitaux d'Île-de-France atteignent les "limites extrêmes" de leurs capacités

L'Île-de-France est l'une des régions françaises les plus touchées par la pandémie de coronavirus. A tel point que certains hôpitaux commencent à être débordés. "En Seine-et-Marne, on sera sans doute ce soir ou demain aux limites extrêmes des capacités d'accueil", assure Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France.

"Il faut être lucide, regarder les choses en face et faire jouer la solidarité régionale", demande-t-il. "On a encore en France des hôpitaux qui sont moins sollicités, ça ne veut pas dire que dans les semaines qui viennent ils ne le seront pas à leur tour, mais pour quelques jours, quelques semaines, on peut sans doute compter sur eux."

Il demande à ce que la situation soit prise en charge maintenant. "Il faut organiser des transferts de patients, sinon on risque de ne pas pouvoir prendre en charge tous les patients et de faire reposer sur les soignants le choix de soigner tel patient plutôt que tel autre. Ce sont des choses qu'il faut évidemment éviter."

"On pousse les murs"

Ses propos font écho à l'avertissement de Bruno Riou ce vendredi. Le directeur médical de crise de l'AP-HP assure qu'il faut rapidement commencer à transférer des patients atteints de coronavirus hors d'Île-de-France pour préserver la capacité d'accueil des hôpitaux de la région.

"On pousse les murs partout pour accueillir le plus possible ces patients en réanimation, (mais) on n'est pas encore au plateau de la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi