Coronavirus : le centre hospitalier de Chalon-sur-Saône au bord de la saturation

Chambre après chambre, les soignants du centre hospitalier de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) se préparent vendredi 20 novembre : une équipe est venue en renfort pour retourner les patients hospitalisés en réanimation. Une tâche devenue récurrente dans la vingtaine de chambres occupées par des patients Covid. 50 soignants d'autres services et hôpitaux de la région sont venus prêter main forte. En parallèle, les 16 lits de réanimation habituels ne suffisent pas pour affronter la deuxième vague de l'épidémie. "On travaille à 120%, 130%, 150%" Après deux mois à flux tendu, les équipes sont épuisées. Pour accueillir tous les nouveaux malades qui ne cessent d'arriver, les hôpitaux du secteur se réunissent trois fois par semaine en cellule de crise pour répartir les patients. Si le nombre d'hospitalisations se stabilise, il ne baisse pas franchement. "On travaille à 120%, 130%, 150% ; on est capable de le faire pour quelques jours, mais est-ce qu'on va être capable de le faire pour un mois ?, s'interroge Philippe Dubot, président de la Commission médicale d'établissement. La réponse est non".