Coronavirus : ce que l'on sait de la mort d'une fillette de 5 ans en Italie

Une unité de soins intensifs à Verduno, en Italie.

La petite fille de 5 ans est la plus jeune victime du Covid-19 enregistrée en Europe. Elle résidait à Vipiteno, au nord-est de l'Italie.

C’est la plus jeune victime du Covid-19 en Europe. À 5 ans, cette petite fille de Vipiteno, un village du nord-est de l’Italie, est décédée des suites de complications liées au coronavirus, ont annoncé les autorités sanitaires italiennes, jeudi 2 avril.

La fillette souffrait de très graves pathologies et était sous traitement depuis longtemps. Son état s’est subitement dégradé mercredi, rapportent les médias transalpins. La province italienne du Bolzano, où elle est décédée, est l’une des moins touchée par le Covid-19. On y dénombre 129 décès et 1479 cas de coronavirus, selon les autorités sanitaires italiennes. Au niveau national, l’Italie est le pays européen à dénombrer le plus de victimes, avec 13 915 décès au total dont 7 960 rien qu’en Lombardie.

La comorbidité, principal facteur de la mort

Les autres maladies dont souffrait la fillette sont un facteur aggravant. Selon une étude menée en Italie sur 6 801 victimes du coronavirus, la moitié d’entre elles (50,7%), souffraient d’au moins trois autres pathologies, et 25,7% de deux autres pathologies.

A LIRE AUSSI>> Coronavirus : les pathologies les plus présentes chez les victimes

À 5 ans, la fillette fait partie des plus jeunes victimes du Covid-19 dans le monde. En Europe, un Belge de 12 ans et un Britannique de 13 ans font partie des plus jeunes victimes. Aux Etats-Unis, un bébé de moins d’un an est mort, a annoncé le gouverneur de l'Illinois, le 28 mars. Quelques jours plus tard, c’est un bébé de six semaines qui est décédé dans le Connecticut, État américain voisin de New York.