Coronavirus : les caissières et caissiers dénoncent leurs conditions de travail

Ils sont directement exposées au danger, et, d'un magasin à l'autre, les mesures pour protéger les caissières et caissiers ne sont pas les mêmes selon les magasins : vitres de Plexiglas d'un coté, film alimentaire de l'autre. Les salariés sont inquiets. "Dès qu'il sont dit de garder une certaine distance, les gens ne l'ont pas respectée", explique une caissière."On est des dommages collatéraux" Dans certains magasins, les caissières et caissiers ne sont munies que de simples gants pour se protéger de l'épidémie. Chez certaines, la colère monte. Nadia a choisi d'exercer son droit de retrait. "On est des dommages collatéraux parce personne ne pense à nous. On va travailler, on a vraiment peur. Certaines collègues se rendent au travail avec la peur au ventre", assure cette déléguée syndicale. Dans son magasin, selon son syndicat, 35% des caissiers ne viennent plus travailler.