Coronavirus : Brossage de dents à la javel, lavage à l’alcool à brûler… Attention aux pratiques à risque pendant le confinement

Adrien Max

CONFINEMENT - Le centre anti-poison de Marseille doit faire face à des situations à risques depuis le début du confinement, notamment par peur du Covid-19, mais aussi en raison de la présence des enfants.

Des appels peu habituels, mais “compréhensibles” en cette période de confinement. Le centre anti-poison de Marseille connaît une recrudescence du nombre d’appels depuis le début du confinement décrété par le gouvernement pour enrayer la pandémie de Covid-19.

En général à cette période, c’est assez calme. Là, on constate un nombre d’appels assez similaires à ceux des mois d’été, quand les gens sont chez eux. D’habitude on nous appelle surtout pour des intoxications médicamenteuses, des piqûres de vipères. En ce moment, ce sont principalement des appels en lien avec des problématiques du confinement, ou des craintes d’être infectés par le virus”, explique Nicolas Simon, chef du service anti-poison de l’AP-HM de Marseille.

Mauvaise utilisation de la javel

Et certains “font n’importe quoi pour se décontaminer”, notamment avec une mauvaise utilisation de l’eau de Javel. Comme cette personne qui s’est brossé les dents avec de l’eau de Javel, par peur d’être contaminée. “Une femme d’une soixantaine d’années nous a aussi téléphoné parce qu’elle s’était (...)

Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :