Coronavirus: Le Brésil dépasse la barre des 50.000 décès

CORONAVIRUS: LE BRÉSIL DÉPASSE LA BARRE DES 50.000 DÉCÈS

RIO DE JANEIRO (Reuters) - Le Brésil, qui compte désormais plus d'un million de cas de coronavirus, a officiellement dépassé la barre des 50.000 décès ce dimanche alors que le pays doit faire face à une instabilité politique croissante et à la paralysie de son économie.

Deuxième pays le plus touché par le coronavirus après les États-Unis, le Brésil totalise désormais 1.085.038 cas confirmés et 50.617 décès, contre 49.976 samedi, a rapporté le ministère de la Santé. Les experts affirment que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés en raison de l'absence de tests généralisés.

Depuis le premier cas détecté le 26 février dernier, la propagation incontrôlée du virus a érodé le soutien au président de droite Jair Bolsonaro et fait craindre un effondrement économique après des années de croissance anémique.

Jair Bolsonaro, parfois surnommé le "Trump des tropiques", a été largement critiqué pour sa gestion de la crise. Le pays n'a toujours pas de ministre permanent de la Santé après le départ des deux titulaires successifs de ce poste, en raison de désaccords avec le président.

Le président brésilien a rejeté toutes les mesures de distanciation sociales, les jugeant nuisibles à l'emploi et plus dangereuses que le virus lui-même. Il a également fait la promotion de deux médicaments antipaludiques comme traitement, la chloroquine et l'hydroxychloroquine, malgré le peu d’éléments prouvant leur efficacité.

La crise sanitaire a également exacerbé les tensions politiques et sociales dans le pays, qui se sont traduites par des manifestations de pro et anti-Bolsonaro ce week-end.


(Gabriel Stargardter; version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)